Les grandes oubliées – Pourquoi l’histoire a effacé les femmes

Titiou Lecoq, L’Iconoclaste, sept. 2021, 326 p., 20,90€

Voici par excellence le livre dont on se dit : mais comment et pourquoi n’a-t-il pas été écrit avant ? En un peu plus de 300 pages, Titiou Lecoq brosse l’histoire de l’humanité, ou plus précisément l’histoire des femmes. Ce qu’elles ont fait de remarquable, tout aussi bien ou mieux que les hommes, qui elles étaient, pourquoi l’histoire ne les a pas – ou peu – retenues (jusqu’à maintenant !). Et comment rompre la chaîne. Un livre « à lire absolument » comme le dit si bien Michelle Perrot dans sa préface.

Lire la suite « Les grandes oubliées – Pourquoi l’histoire a effacé les femmes »

La plus secrète mémoire des hommes

Mohamed Mbougar Sarr, éditions Philippe Rey/Jimsaan, août 2021, 448 pages, 22€

Roman choral, romans dans le roman, roman initiatique, roman sur un roman, roman sur l’écriture, roman sur le Sénégal, roman d’amour, roman mystique, roman d’amours, roman sur la filiation, roman sur la transmission, roman sur le mystère, roman sur la vie… : « La plus secrète mémoire des hommes » est un roman labyrinthique et fleuve dans lequel il faut plonger tête la première et duquel on ressort ébloui.

Lire la suite « La plus secrète mémoire des hommes »

Mahmoud ou la montée des eaux

Antoine Wauters, Verdier, août 2021, 131 pages, 15,20€


« Les mots ne sont que les bras armés du silence ». Une des phrases magnifiques de ce magnifique livre, qui dit bien, sobrement, son contenu. On n’ose dire qui le résume car comment le résumer ? Ce livre c’est un chant, un cri, une preuve s’il en était besoin que la longueur n’est pas l’aune de la valeur, et que la poésie est souvent la forme parfaite pour raconter le monde. Mieux que les mots qui décrivent, ceux qui suggèrent sont les plus forts.

Lire la suite « Mahmoud ou la montée des eaux »

Jeune femme au luth

Katharine Weber, les éditions du sonneur, avril 2021, 190 pages, 17€ (traduction Moca Durieux)

Patricia Dolan vit à New York. Passionnée d’histoire de l’art, de la peinture hollandaise en particulier, et tout spécialement de Vermeer, le roman démarre alors qu’elle se retrouve isolée dans un cottage irlandais perdu. Pourquoi ? Comment ? Pour le savoir, il faut suivre Katharine Weber qui nous conduit d’une main de maître dans les méandres de l’histoire de l’Irlande, et de l’histoire de l’art.

Lire la suite « Jeune femme au luth »

L’île des âmes

Piergiorgio Pulixi, Gallmeister 2021, 538 pages, 25,80€

Eva Croce et Mara Rais, formant une équipe nouvellement constituée au service des « crimes non élucidés » de Cagliari nous entraînent ici dans une intrigue palpitante, sur fond de meurtres rituels. Ce livre est une pépite : roman noir, suspense qui monte, duo de policières de choc, dépaysement garanti (on est au cœur de la Sardaigne, ses rites, ses silences), ironie mordante. Tous les ingrédients du très très bon roman sont réunis.

Lire la suite « L’île des âmes »

Normal People

Sally Rooney, éditions de l’Olivier, mars 2021, 320 p., 22€

Qu’est-ce que c’est, être « normal » quand on a dix-sept ans ? Qu’on va au lycée, qu’on n’a pas d’amis, qu’on est suprêmement intelligent, qu’on n’est pas intégré ? Est-ce une situation qui dure, qui s’installe ? Après le magnifique « Conversations entre amis », Sally Rooney nous offre dans ce deuxième livre une réponse tout en finesse et délicatesse.

Marianne a dix-sept ans justement, et vit dans une petite ville d’Irlande, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle n’est pas vraiment bien dans sa peau, et se pose quelques questions. Au lycée, elle est amenée à croiser Connell. Tout le contraire d’elle ! Il est normal lui, ou en tous cas il en a l’air ! Suprêmement intelligent également mais plein de charme, intégré, « populaire », plein d’amis, de petites amies, amies qui la plupart du temps l’indiffère. C’est normal ça ?

Évidemment les deux se connaissent (la mère de l’un est employée chez la mère de l’autre). Évidemment il va se passer quelque chose entre eux.

Et puis ils vont grandir, changer. Les scènes se succèdent à quelques semaines, où mois d’intervalle, créant ces creux que l’on comble avec l’imagination.

Sally Rooney nous raconte avec la même sensibilité dont elle avait fait preuve dans « Conversation entre amis », les affres de l’adolescence et de l’entrée dans l’âge adulte. Le regard sévère que l’on peut porter sur soi. L’importance des autres. Les occasions ratées. L’indicible qui prend une place démesurée. La vie quoi !

Alors ce livre il est pour qui ? Ce livre est un bijou de sensibilité, qui devrait intéresser tout le monde, y compris les jeunes, à partir de 16 ans sans problème. Ça devrait les rassurer ! À lire sans tarder !

Marie-Eve

Des diables et des saints

Jean-Baptiste Andrea, L’Iconoclaste, janvier 2021, 364 p., 19€

Qui n’a jamais rêvé devant ces pianos laissés à l’intention du public dans des lieux de passage, des gares, des galeries marchandes ? Qui ne s’est jamais arrêté devant un ou une pianiste particulièrement doué.e, curieux.se de son histoire ? Si d’aventure cela vous est arrivé, et que vous pouviez vous glisser dans ce livre, peut-être alors auriez-vous pu croiser Joe ? Il erre de gare en aéroport, jouant sans relâche, et à la perfection, Beethoven. Pourquoi ? C’est l’histoire de ce livre de Jean-Baptiste Andrea qu’il faut découvrir sans plus tarder.

Lire la suite « Des diables et des saints »

Les pianos perdus de Sibérie

Sophy Roberts, Calmann-Lévy, janvier 2021, 412 pages, 21,90€

A travers ce récit de dix-sept chapitres qui balayent une multitude de règnes, de personnages, de légendes, de Catherine II de Russie à Vladimir Poutine, Sophy Roberts nous raconte de façon romanesque et passionnée sa quête du piano parfait, parmi tous ceux dont la trace s’est égarée dans les méandres de l’histoire. Un voyage féérique dans le temps et l’espace, bien loin de l’image que porte habituellement la Sibérie.

Lire la suite « Les pianos perdus de Sibérie »