Mahmoud ou la montée des eaux

Antoine Wauters, Verdier, août 2021, 131 pages, 15,20€


« Les mots ne sont que les bras armés du silence ». Une des phrases magnifiques de ce magnifique livre, qui dit bien, sobrement, son contenu. On n’ose dire qui le résume car comment le résumer ? Ce livre c’est un chant, un cri, une preuve s’il en était besoin que la longueur n’est pas l’aune de la valeur, et que la poésie est souvent la forme parfaite pour raconter le monde. Mieux que les mots qui décrivent, ceux qui suggèrent sont les plus forts.

Mahmoud Elmachi est poète. Il habite en Syrie près du lac el-Assad. Il est vieux, très vieux. Il chausse ses palmes et plonge, survole la ville engloutie par la construction du barrage, et se souvient. Il a enseigné, il a été marié, il a eu des enfants, il a vécu. Il se souvient des jours heureux, des jours déchirants, des jours de folie.

« Comme un lézard entre les pierres,

une créature surgie des bas-fonds,

le souvenir escalade sur moi. »

Il dit la cruauté, l’espoir, la liberté, la tyrannie, l’amour aussi.   

Et je n’en dirai pas plus car il ne faut pas en savoir plus pour ouvrir ce livre, il faut juste le saisir et avoir confiance.

Et j’en suis sûre vous allez le prendre et ne plus le lâcher parce qu’il dit la beauté et l’horreur dans une seule phrase, dans une seule page. Il en fait 130 (c’est court) mais vous mettrez plusieurs heures à le lire parce que les lignes se lisent, puis se relisent, se dégustent, et que l’on recommence. Et on revient en arrière avec plaisir. Et on s’arrête, juste pour regarder le ciel qui bleuit et se dire qu’on a de la chance d’être ici. Le temps de s’imprégner, et de reprendre son souffle. Respirer, et replonger. Le temps s’arrêtera et la nuit tombera, et vous aurez changé. Puis vous ouvrirez un ordinateur aussi, pour prolonger, re(découvrir) l’histoire de ce pays, la Syrie, sa longue tradition d’écriture et de poésie, ses photos de lacs engloutis et de forteresse oubliée, ses guerres, aussi. Vous reprendrez le livre, serez conquis, et l’espace d’un instant que j’espère le plus long possible, votre vie sera transformée.

« Mahmoud ou la montée des eaux » c’est, sans conteste, un des plus beaux livres de cette rentrée.

Alors ce livre il est pour qui ? Tous les amoureux de la littérature, tous sans exception. On n’est pas obligé « d’aimer la poésie » pour le lire car il est en vers libres ! Il est aussi pour ceux qui veulent se plonger dans le monde d’aujourd’hui. Besoin d’en dire plus, vraiment, pour vous convaincre ?

Marie-Eve

2 commentaires sur “Mahmoud ou la montée des eaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s